Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Kiyomizu-dera, Gion, Fushimi-inari

Publié le par guesh

Lundi matin :on commence les visites des monuments les plus connus de Kyoto par le temple Kiyomizu-dera (apercu dans Wasabi avec Jean Reno pour ceux qui connaissent).

Deux hommes plus tres jeunes passent leur journée à attendre devant un chantier et dès qu'un camion veut sortir, ils bloquent la circulation. C'est sympa comme boulot! Il faut savoir qu'au Japon il existe des tonnes de petits métiers comme celui-ci :


Le Kiyomizu-dera est un ensemble de temples bouddhiques dont le plus connu est doté d'une plateforme qui domine la forêt avoisinante de 13 mètres de haut et qui offre une belle vue sur Kyoto. L'origine de ces temples remonte au 8ème siècle, mais les bâtiments existant encore aujourd'hui datent de 1633.

Vue du temple sur kyoto

Ensuite direction Gion pour un tour rapide. On a quand meme reussi a croiser une geisha ou une maiko (apprenti geisha).
Gion est réputé pour être un quartier ancien de Kyoto. On y trouve effectivement des bâtiments à l'architecture traditionnelle, des boutiques de spécialités. C'est aussi là qu'on a le plus de chances (même si elles demeurent minces) de voir des geisha : une école de geisha (où il est impossible d'entrer) se trouve dans Gion, et il arrive d'en voir, seules ou en groupe, se dirigeant chez des clients le soir. La plupart des ochayas de Gion, c'est à dire, les établissements où se rendent les geisha, sont des lieux très privés et très exclusifs ; y entrer nécessite d'être invité par une connaissance.
Gion le jour est assez calme, dès qu'on rentre dans les ruelles.

Apres direction la gare de Kyoto pour manger et aller sur Fushimi Inari. Premier repas japonais :
Lundi-27-matin Voir toutes les photos

Petite fille dans le train qui rentre de l'ecole toute seule: Kawaii!!

Et maintenant Fushimi Inari avec beaucoup de portes rouges et beaucoup de marches (trop) :

Le sanctuaire de Fushimi Inari est dédié aux dieux du riz et du saké, et plus généralement aux récoltes et à la prospérité. Son symbole, le renard Inari, est le messager du dieu dont le rôle était de veiller sur les récoltes, et qui est aujourd'hui responsable d'assurer le succès dans les affaires.

Fushimi Inari est plus qu'un simple sanctuaire shintô. Il s'agit d'un véritable complexe, gardé de tous côtés par des renards de pierre. Ceux-ci portent dans leur gueule une clé qui serait celle du cellier à riz.

Des centaines de torii peints en rouge vif se succèdent sur plusieurs kilomètres À l'arrière de chaque torii est gravé le nom de son donateur (dont la plupart sont des entreprises)



Les chats sont vraiments des branleurs meme a 10000km

En redescendant, on a quand meme reussi a se tromper de route et on a fait un petit tour en foret non prevu qui nous a emmene assez loin de notre point de depart. Sur la route pour retrouver la civilisation, un flic s'amusait a mettre des PV a des velos mal gares. Eh oui la-bas les velos ont des plaques d'immatriculation.


Fin de soiree dans le centre de kyoto, dans des galeries marchandes

Lundi-27-apres-midiVoir toutes les photos
Commenter cet article

LEDEUL Monique 27/01/2010 22:37


FRED merci pour ce voyage
profite en bien et continue à nous faire partager ses jolis paysages !
cela change de la Mayenne !
Merci Merci